Si vous avez un terrain constructible conformément au plan local d’urbanisme de votre commune et vous désirez pour une raison quelconque le vendre, au meilleur prix? Un promoteur immobilier peut l’acheter. Comment ? Quelles sont les étapes à suivre pour une vente sans risques?

Choisir le bon promoteur

Si vous êtes contacté par un promoteur immobilier pour acheter votre terrain. La première chose à savoir est s’il est promoteur local ou national. Le promoteur immobilier national s’intéresse souvent aux grands lots de terrains pour construire de grands projets immobiliers. La procédure de vente de terrain à un promoteur national risque de prendre beaucoup de temps. Le promoteur local maitrise mieux les lieux, il connait tous les rouages administratives locaux pour accélérer la procédure de vente de votre terrain.

Visite du terrain

Après un premier contact avec le promoteur, celui-ci doit vous fixer un rendez-vous pour visiter votre terrain. Accompagné de son architecte, qui va évaluer le terrain et la constructibilité, suivant sa situation géographique, les prescriptions légales d’urbanisation et sa superficie. Il va établir une étude de faisabilité concernant ce terrain. Enfin il va vous proposer un prix.

Combien coute mon terrain?

Le promoteur va délivrer enfin l’évaluation de votre terrain et va vous proposer un certain prix. De votre coté ne vous laissez pas aller! Faites appel à un professionnel de l’immobilier. Comparez la valeur estimée par l’expert à celle proposée par le promoteur. Ainsi vous pouvez mieux négocier le prix. Parfois le promoteur immobilier ne vous montre le vrai potentiel de votre terrain. Il pense toujours aux bénéfices qu’il peut engranger sur son investissement en achetant votre terrain.

Commencez par une promesse de vente

En cette étape, il n’y a pas d’autre possibilité que faire un contrat de promesse de vente. C’est une procédure légale qui précède l’acte de vente final. Ces documents sont disponibles chez le notaire, dans lequel le propriétaire s’engage à vous payer la somme intégrale une fois rassuré que votre terrain sera adapté au projet qu’il souhaite construire dessus. Dans l’acte de promesse de vente, est mentionné le délai de sa validité. Dans certains cas, le propriétaire est contraint à verser une indemnité d’immobilisation.

L’acte final de vente

Une fois le prix du terrain arrêté et accepté par vous et le promoteur, ce dernier doit vous présenter un permis de construction. Si vous avez des doutes  sur la validité du permis, vous disposez de deux mois pour attaquer le promoteur. Si tout va bien, rendez-vous chez le notaire, qui doit vérifier tous les papiers avant de vous faire signer le contrat définitif de vente. Il doit attester du paiement du prix total du terrain par l’acquéreur. Vous n’avez plus aucun droit sur le terrain.

Suivez ce lien pour en-savoir plus sur comment vendre un terrain à un promoteur